PROPOSITION DE STAGE 2024 Prospective sur les demandes en eau pour l’agriculture : évaluation de méthodes pour quantifier les scénarios de demande et consommation d’eau par l’agriculture

Contexte

Les situations de tension en eau sur l’agriculture s’accentuent chaque année, questionnant les usages d’eau actuels par les activités agricoles et les scénarios d’aménagement des territoires. Les études en cours sur les conséquences du changement climatique confirment les tendances à une accentuation des déficits hydriques pendant les périodes de développement des principales cultures en France, se cumulant avec une diminution des débits naturels des cours d’eau pour une majorité d’entre eux. Ceci questionne la capacité des territoires actuels à maintenir les productions agricoles actuelles et la durabilité des investissements imaginés pour satisfaire les besoins en eau pour ces productions. Les nouveaux dispositifs de PTGE (projet territorial pour la gestion de l’eau) supposent une évaluation des usages de l’eau et incluent ainsi un volet prospectif, sans pour autant cadrer les méthodes pour mener ces évaluations.

Organisme d’accueil

Institut Agro Montpellier, Chaire Partenariale Eau, Agriculture et Changement Climatique.

Projet (objectifs généraux, territoire d’étude, …)

Le stage vise à développer et évaluer des méthodes quantitatives pour l’analyse des besoins en eau agricoles à l’échelle de bassins versants où seront mis en place des PTGE. Ces méthodes visent notamment le diagnostic des situations présentes et la prospective. Pour le stage, quelques territoires seront choisis sur le grand sud de la France (territoires d’action des agences de l’eau Adour-Garonne et Rhône-Méditerranée et Corse) comme cas d’application.
Il s’agira plus spécifiquement d’identifier les bases de données mobilisables, les hypothèses à intégrer aux scénarios prospectifs, d’évaluer la sensibilité des résultats aux différentes hypothèses, identifier et discuter les modèles pertinents selon les cultures, in fine contribuer à l’élaboration de proposer une méthode d’élaboration de scénarios prospectifs basés sur les trajectoires socio-économiques du GIEC.
Il s’agira également d’identifier et de discuter des indicateurs pertinents pour l’évaluation des scénarios modélisés, en situation actuelle et future, révélant l’impact des changements climatiques et socio-économiques sur les productions agricoles et les ressources en eau, ainsi que l’efficience de stratégies d’adaptation vis-à-vis de ces impacts.

Présentation de la Chaire partenariale Eau, Agriculture et Changement climatique

Le stage s’insère dans le programme d’actions de la Chaire partenariale Eau, Agriculture et Changement climatique
(EACC).
La Chaire EACC associe acteurs économiques, institutionnels et académiques du grand sud de la France, avec l’ambition d’objectiver, nourrir, accompagner le débat public sur l’avenir de la gestion de l’eau pour l’agriculture, dans des territoires méridionaux où les effets du changement climatique sont particulièrement prégnants. Les activités du stage s’insèreront pleinement dans le cadre de ces réflexions, associant le collectif des membres et parties prenantes de la Chaire, et en relation avec les politiques de l’eau et d’adaptation au changement climatique.

Activités prévues dans le cadre du stage

  • Analyse de travaux précédents sur des territoires sélectionnés.
  • Etat de l’art sur les approches de construction de scénarios prospectifs, les modèles de culture, sur les bases de données mobilisables (sol, recensement agricole, climat).
  • Conduite d’entretiens pour la définition de scénarios.
  • Collecte des données sur les territoires sélectionnés, analyse des incertitudes.
  • Identification de modèles pour évaluer les besoins en eau, selon les cultures et les analyses attendues
    (sensibilité aux forçages atmosphériques, aux pratiques culturales, aux contraintes hydriques, …)..
  • Mise en œuvre des chaines de modélisation.
  • Evaluation en situation actuelle des résultats de simulation (étude de sensibilité aux données, hypothèses de modélisation et paramètres, discussion des indicateurs). Evaluation des incertitudes.
  • Analyse critique des évaluations prospectives (construction des scénarios, analyse des simulations).
  • Synthèse et recommandations.

Résultats attendus

  • Analyse critique des modèles, des indicateurs et méthodologies.
  • Cartes thématiques sur les zones d’étude.
  • Méthodologie de construction de scénarios prospectifs pour les PTGE.

Rattachement du stage aux chantier de la Chaire EACC

Ce stage se rattache au chantier 1 : Des méthodes pour mieux comprendre les usages, évaluer et anticiper les besoins en eau ainsi qu’au chantier 6 : Méthodes pour la planification territoriale et la concertation.

Implication des acteurs

Ce stage sera accueilli au sein de l’UMR G-eau, avec un comité de pilotage associant d’autres membres de la Chaire EACC (unités de recherche ou de service associées, chambre d’agriculture régionale Occitanie).

Profil recherché

Bac+4/5 (ingénieur, master).
Agronomie, gestion de l’eau. Maîtrise des méthodes de traitement de l’information spatiale, de modélisation agro-hydrologique.

Lieu d’accueil

Institut Agro Montpellier, UMR G-EAU.

Période de réalisation

2024

Indemnités

Selon barême légal (35h/semaine, durée ajustée selon la formation).

Encadrement

Comité de pilotage sous la responsabilité de Gilles Belaud (Institut Agro, UMR G-eau)

Contact et date limite

Candidatures possibles jusqu’à identification d’un candidat au profil intéressant pour le stage.
contact@chaire-eacc.fr